L’AMAP 44 à la rencontre des pêcheurs islais au Village Océane

Le samedi 29 avril 2017, notre Village Océane accueillait le temps d’un repas les coordinateurs bénévoles d’une douzaine de points de vente de l’AMAP 44, venus découvrir d’un peu plus près le métier des pêcheurs de l’île d’Yeu partenaires.

L’occasion pour nous d’en savoir plus les AMAP. Ces Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne naissent de la volonté des consommateurs et d’un producteur de s’associer. Ils établissent entre eux un contrat définissant les denrées à produire pour la saison, le prix de la souscription, et les modalités de distribution des produits (fréquence, lieu, horaires…).

D’un côté, le consommateur partenaire s’engage à acheter les denrées d’un producteur en le payant en avance. De l’autre, le producteur s’engage à fournir des produits de qualité, récoltés dans le respect de l’environnement et des animaux.

Originellement destiné aux produits de la ferme, la question s’est rapidement posée à l’île d’Yeu de transposer le principe des AMAP aux produits de la mer. Après des mois de réflexion et d’organisation, l’AMAP Poissons de l’île d’Yeu voit alors le jour en 2010, un cas unique en France. Et sa pérennité est liée à son mode d’organisation.

En effet, elle réunit plusieurs corps de métier :

– 4 bateaux et leurs équipages, organisés en GIE des Pêcheurs de l’Ile d’Yeu. Ce Groupement d’Intérêt Economique permet aux pêcheurs locaux de mettre en commun leur activité afin d’accroître les résultats, tout en conservant leur individualité.

– 1 mareyeur, Yannick Rivallin, de la coopérative Yeu Marée, qui achète à la criée le stock de poissons aux bateaux du GIE à un prix fixé, puis les prépare et conditionne les colis.

– 2 chauffeurs, anciens marins pêcheurs à la retraite, qui assurent ensuite la distribution des colis par camion frigorifique, dans des caisses réfrigérées,  jusqu’au 23 AMAP partenaires des alentours.

La coopération entre les 4 bateaux de pêche – Gulf Stream, Marial, Petit Gaël II et Bad Boy – permet ainsi d’assurer une régularité des livraisons malgré les aléas de la météo et de la mécanique. En effet, lorsqu’un bateau ne peut pas effectuer une sortie, c’est un autre qui prend la relève.

Selon la taille des bateaux, la vente aux AMAP représente 15% à 25% de la pêche annuelle. Cette initiative sécurise donc la pêche traditionnelle au profit d’un développement durable, et contribue au maintien de l’activité économique de l’île.

Dans le cadre de la labellisation de notre village vacances « Cap sur les 4 saisons », notre chef cuisinier et toute son équipe participe désormais à ce développement local. En effet, chaque plat est préparé à partir de produits locaux, frais et de saison, pour élaborer une cuisine de qualité qui séduit nos clients.

Le discours de Cyril Girard, notre chef cuisinier

Le discours de Cyril Girard, notre chef cuisinier

Article à découvrir sur notre page Facebook :

https://www.facebook.com/Capfrance.iledyeu/photos/a.103196763048516.6938.103192473048945/1524852960882882/?type=3&theater

Cette entrée a été publiée dans ile d'yeu, ÎleOya Vendée Vacances. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.